Une première expérience, ce n’est jamais anodin.
À suivre… Toute la journée racontée dans les détails, du bodypainting à la photographie.

Les acteurs du projet

Aux prémices de juin, cette idée est née lors d’une rencontre entre « photopotes ». Lorsque Jean-Luc l’a évoquée, j’ai aussitôt été partante. Jusque là, il ne connaissait personne pour l’accompagner dans cette perspective un peu folle. Et de mon côté, ce sont des choses qui me titillaient depuis longtemps, sans que je les ai encore mises en œuvre.
Tout doucement, le projet a mûri. Cela  a demandé un certain temps. En fait, il ne nous a pas été facile de trouver un modèle suffisamment patient pour se lancer dans cette aventure avec nous. Et Louise est arrivée…

Au total, nous étions quatre à être impliqués dans ce projet.

  • Jean-Luc Busquet, passionné de portrait et plus particulièrement de nu. Nous sommes « photopotes » depuis déjà un moment et avons toujours plaisir à nous retrouver pour partager autour de notre passion commune.
  • Élisabeth, son épouse, a également contribué à notre projet de manière non négligeable. Elle a assuré toute la logistique quotidienne telle que le repas de midi. Elle a également proposé un moment de détente à Louise, pour l’aider à patienter pendant tout le temps nécessaire à la peinture.
  • Louise LV, Modèle et photographe. Elle s’est prêtée au jeu des pinceaux et de la photo avec beaucoup d’enthousiasme malgré toute la patience que ça nécessitait.
  • Et moi-même, à la fois photographe et plasticienne. J’endosse ici ma blouse de peintre pour ensuite prendre ma casquette de photographe !

Rencontre et préparatifs

8h30… Jean-Luc est parti chercher Louise à la gare.
Louise et moi ne nous connaissons pas encore. Nous avons seulement communiqué par écrit afin de préparer cette aventure. En effet, il était nécessaire de coordonner nos idées, afin qu’elle sache à quoi s’attendre… Au moins un petit peu !
Pour ma part, je suis arrivée la veille. Je préférais m’éviter un trop long trajet dès le matin je savais qu’une longue journée nous attendait…

Impatiente !

J’entends la porte se refermer. Louise et Jean-Luc viennent de rentrer. Rencontre et premier contacts. Un petit café avant d’attaquer. Nous démarrons sur le coup de 9h00.

C’est ainsi qu’a débuté cette merveilleuse expérience humaine…

Silence, on peint !

peinture en cours de réalisation
©J.L. Busquet

Quand je parle d’une grande patience, je n’exagère rien. En effet, six longues heures m’ont été nécessaires pour peindre Louise des pieds à la tête. Six heures, debout, pinceaux en main, ce n’est pas rien. Bien sûr, j’avais travaillé en amont sur un projet assez précis, sur des choix de teintes. J’avais élaboré différents croquis pour me servir de fil d’Ariane pendant la réalisation de ce bodypainting. Je m’étais aussi entrainée partiellement sur d’autres personnes. Mais un corps entier, c’était vraiment la toute première fois.

J’ai commencé, doucement, timidement… Un peu inquiète de peut-être ne pas y parvenir. Puis très vite mes pinceaux ont pris le pas et je les ai laissés parler sans plus vraiment me questionner… Pendant tout ce temps, Louise s’est montrée d’une patience inaltérable. Jean-Luc aussi, d’ailleurs. Assurant le reportage de toute cette journée, il n’a eu de cesse de prendre des photographies des différentes étapes de ce long travail. Élisabeth, de son côté, a accompagné Louise avec des massages de la tête et des mains pendant que je lui peignais les jambes. C’est aussi une partie de son métier dans la vraie vie, à Élisabeth. Elle est infirmière socio-esthéticienne. Et cette aide de sa part était vraiment chouette : je pense que ça a contribué à la patience bienveillante de Louise !

Bodypainting en cours de realisation
©J.L. Busquet
peinture sur corps
©J.L. Busquet

La séance photo

Vers 15h00, enfin, la séance photo a pu commencer. Trois heures durant, Louise, encore, a posé avec toujours autant de patience et d’investissement. Avant tout pour Jean-Luc qui nous accueillait dans son studio et en partie grâce à qui l’idée de ce projet était née. De mon côté, je me suis contentée d’utiliser les éclairages qu’il avait mis en place. Je souhaitais surtout immortaliser ce travail, ce temps de partage et de patience. Mais il est vrai qu’après avoir joué 6 heures durant avec les pinceaux, je n’avais plus vraiment la tête à la création d’éclairage, d’autant plus que je n’étais pas dans mon espace de travail habituel.

portrait de groupe
Portrait de groupe par J.L. Busquet

Prête à recommencer

C’était un challenge de poids pour moi !

Ce jour là, en effet, je eu a me confronter à deux grandes nouveautés : d’une part, la photo de nu, une discipline que je n’avais encore jamais abordée et d’autre part, le body painting. Le bodypainting, je l’avais déjà expérimenté à quelques reprises, mais jamais encore sur corps entier.

En conclusion : une journée et une expérience superbe que me voilà toute prête à recommencer…. En effet, j’ai adoré cette expérience !
Elle est pour moi une façon concrète d’associer mon potentiel artistique à mes compétences photographiques. J’ai hâte de renouveler ce genre d’entreprise. D’autant plus que j’en tire plein de nouvelles idées et de pistes de travail à explorer. N’hésitez pas à rester connectés pour les découvrir, dès qu’elles seront mises en places !

Cet article a 2 commentaires

  1. Un beau défi et un résultat formidable, bravo !
    Je t’embrasse fort. Passe un joli moi de mai.

    1. Merci beaucoup pour ce retour, ma Quichottine !
      Et oui, c’est une merveilleuse aventure pour laquelle, d’ailleurs, nous avons récidivé… À suivre bientôt sur le blog !
      Je t’embrasse fort également.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
error: Content is protected !!